Femmes Sandales Strappy 24495 Tamaris wrHpts

SKU533802232534
Femmes Sandales Strappy 24495 Tamaris wrHpts
Dames Sandales Strappy 24495 Tamaris
NAVIGATION NAVIGATION

9 Je suppose que les organisateurs du forum social mondial examinent déjà les conséquences du forum mondial des universités. Ce sera utile et nécessaire, mais il faut aller au-delà de ce que peut faire un forum social mondial. Ce qui est nécessaire, c’est une discussion globale, conceptuelle et épistémique, à propos des politiques décoloniales du savoir: un débat massif et global à propos de l’apprentissage pour désapprendre ce qui est présupposé par l’appel à communication et dans l’article de Taylor. Nous avons besoin d’un réseau de forums épistémologiques mondiaux qui cherchent d’autres futurs, un futur «» Baskets Basses Boeuf Chuck Taylor All Star Ultra Converse Noir luEYod5n
par exemple. Ce qui signifie une désoccidentalisation et une décolonisation du savoir et de l’éducation.

10 Le forum mondial des universités incarne les intérêts des entreprises et promeut une transformation des universités qui présuppose que le savoir est au service de valeurs et d’horizons de vie liés à l’entreprise. Cet horizon, dans ses formulations les plus acceptables, serait celui du développement et de la liberté, comme l’argumente Amartya Sen. Le problème est que «le développement» n’est plus un horizon qui va de soi. Depuis les années1990, des arguments s’élèvent pour montrer que derrière la rhétorique du développement se cachent les germes de l’exploitation du travail humain et des ressources naturelles. Le problème est le suivant: alors que Davos a les ressources que lui apportent les projets de développement, ceux qui en subissent les conséquences, ou qui connaissent les conséquences désastreuses du développement, n’ont pas les moyens (institutions, médias ou industrie du livre) de promouvoir un horizon de vie «» 5 plutôt que «marchand».

11 Ceux qui, avec nous, voient le développement comme étant le problème sont cependant d’accord avec les organisateurs du forum mondial des universités et avec Mark Taylor pour dire que l’université a besoin d’être transformée. Mais ils divergent sur les transformations nécessaires. Et nous ne pensons pas que ces décisions puissent uniquement être prises à Davos. Si les défenseurs des valeurs marchandes dans la recherche et l’éducation sont habilités à développer leurs propres arguments, ils n’ont pas le droit d’agir comme si la vérité finale consistait à dévaster les avenirs de tout le monde. Dévastations dont nous avons maints exemples sous les yeux (crise alimentaire, crise de Wall Street, virus propagés par le manque d’hygiène des producteurs alimentaires, crise de l’eau, inégalités économiques croissantes entre une élite globalisée toujours plus restreinte et des masses appauvries). «Développement et croissance» ne constituent pas la réponse. Mark Taylor a raison sur un point: les universités, comme Wall Street et Detroit, ont besoin d’être régulées. Qui fera le travail et selon quelles perspectives? Le président bolivien Evo Morales l’a rappelé en se fondant sur la tradition philosophique aymara au lieu de s’appuyer sur la philosophie de vie des Lumières européennes héritée des Grecs et selon laquelle la nature a besoin d’être étudiée et dominée: si chacun d’entre nous souhaite vivre bien au lieu de vivre mieux que ses voisins, alors la régulation doit être pluriverselle (et multi-située) au lieu d’être universelle et énoncée depuis Davos.

Michelet et Burckhardt

Et Robert Kopp de présenter la distance qui séparait les deux historiens: il faut resituer Jules Michelet et Burckhardt dans le XIXe siècle, le siècle de la religion du progrès. N’oublions pasqu’en France, c’est le siècle de l’industrialisation, des chemins de fer, des expositions universelles, qui sont comme autant de grandes messes célébrées à la gloire du progrès; un progrès à la fois matériel, scientifique, technique. Michelet croyait, comme Victor Hugo , au progrès. Burckhardt, non. Il était plutôt du coté de Chaussures Bastops Et Baskets Soludos fEuvwZYcK
et de Veterschoen Waldl Rivage Waldl ​​taupe Rivage jT05U
, qui ne croyaient pas au progrès. On avait beau changer les conditions matérielles de la vie des hommes, fondamentalement l’homme ne changerait pas. Il était -comme le dit Antoine Compagnon - dans le camp des anti-modernes. Très pessimiste , il détestait son époque, l’affairisme, les chemins de fer. Il disait: «Comment allons-nous faire pour voyager maintenant qu’il y a les chemins de fer, qui raccourcissent les distances? On ne prendra plus le temps de s’arrêter, on aura plus le loisir de contempler les monuments et de s’entretenir avec les gens» . Il écrit à sa sœur: «Pourquoi j’aime autant l’Italie? C’est parce qu’en Italie la mendicité est plus répandue que l’industrie.»

Robert Kopp, professeur de littérature à l’Université de Bâle, est correspondant de l’Institut.

Italie, Italie!

Il aimait surtout cette Italie résistant à la modernité, un peu à l’écart des grands courants de l’Histoire au XIXe siècle. Or cette Italie est rattrapée par le Risorgimento, l’unité italienne par Garibaldi . Cela s’est passé sous ses yeux et ne lui a pas beaucoup plu.

Burckhardt avait horreur de l’Allemagne de Bismarck , horreur du jacobinisme. Il pensait que les Etats centralisés étouffaient la vie locale et régionale, qui était une vie culturelle et intellectuelle très active. L’Italie du Quattrocento le fascine, parce qu’elle est morcelée et permet de multiples éclosions culturelles: une Renaissance à Florence, une Renaissance à Sienne, une Renaissance à Parme, une Renaissance à Venise, une Renaissance à Bologne, une Renaissance à Naples; ce sont autant de mouvements en partie autonomes. Pourtant les écrivains voyagent, les philosophes se connaissent, les scientifiques correspondent, les artistes s’échangent, les contacts sont importants, mais chacune de ces villes, chacun de ces duchés, chacune de ces petites unités politiques promeut sa propre culture. Les Médicis à Florence ont, à eux seuls, une Renaissance sur plusieurs générations. Le jacobinisme français a tort de considérer qu’une nation unie est un meilleur terreau pour l’éclosion d’une haute culture qu’un pays morcelé, voire un petit État gouverné par un tyran.

Articles récents

WordPress Planet

Freelance WordPress Rennes

Je m'appelle Chaussures Bottines Bagatt LdAbbpnN8a
, je suis développeur WordPress et intégrateur (webdesigner) freelance à Rennes.

Je crée des sites Internet(vitrines pour les TPE et PME, événementiels, associatifs, etc.) sur mesure et exclusivement avec le CMS WordPress. La création de sites web est une passion pour moi !

Ma mission est de vous accompagner, de vous conseiller et de créer avec vous le site Internet dont vous avez besoin pour développer et promouvoir votre activité et votre image.

Voir les offres Demande de devis
© 2015 B*web RCS Rennes - Siret : 792229452 00026